La route des forts

Aujourd’hui, nous nous enfonçons à l’intérieur des terres en direction de l’ancienne capitale de Nizwa. Nous visitons le fort du 17° siècle d’où la vue est superbe sur la mosquée, la ville et l’oasis, les montagnes hostiles. Nous flânons dans le souk et achetons un khanjar ancien (le poignard traditionnel à la lame recourbée).

Après avoir traversé Bahla et admiré sa forteresse (inscrite au Patrimoine mondial par l’UNESCO) en restauration depuis une colline, nous pique-niquons à l’ombre du fort de Jabrin qui date de la même époque que celui de Nizwa. L’atmosphère du fort est particulière. c’est une sentinelle au milieu de l’erg rocheux.

Le chemin du retour nous fait passer devant l’oasis de Fanja où nous observons le système très élaboré d’irrigation : le falaj est un réseau souterrain d’adduction d’eau qui permet d’irriguer les cultures.

Publicités