Vers Kandy à travers les plantations de thé

6e jour : de Nuwara Eliya à Kandy (95 km)

La matinée commence par une balade à poney autour de l’hippodrome, puis nous rendons visite à une communauté tamoule qui travaille pour Mackwoods, une des grandes plantations de Nuwara Eliya. En ce premier jour du mois, les femmes partagent traditionnellement le kiribath (riz au lait de coco) avant de commencer le travail. Elles sont souriantes, nous offrent de partager leur offrande et nous marquent du tilak (point rouge hindouiste) en guise de bienvenue… puis nous quittent pour aller cueillir leur quota de 20 kg de feuilles tendres de thé.

Sur la route vers Kandy, nous sacrifions à la visite incontournable dans cette région dite « Tea country » :  une manufacture de thé à Ramboda – Glenloch où nous achetons du thé of course. Si le thé de Ceylan est mondialement connu, il faut savoir qu’il a été introduit dans l’île au 19° siècle après la destruction des plantations de café. Nous découvrons le processus rapide de séchage, torréfaction et préparation des différentes qualité de thé. Nous déjeunons devant les belles chutes d’eau de Ramboda.

Nous rejoignons Kandy, le dernier royaume cingalais de l’île. Nous faisons un peu de shopping en ville, dans le magasin d’artisanat Laksala, mangeons un Egg roti (une sorte de paratha farci avec un oeuf) en attendant l’heure du spectacle Mallawarchchi de danses kandyennes. Le spectacle est intéressant, certains danseurs exécutant de véritables performances sportives et se terminent par un exercice de marche sur les braises impressionnant.

Notre hôtel est superbe,  The Chaaya Citadel, qui domine la rivière Mahaweli. Le buffet est royal ! L’occasion de parler de la gastronomie du Sri Lanka : excellente et saine, nous n’avons eu aucun désagrément digestif !

Publicités