La vie à bord

La vie à bord du Costa Rica est facile, grâce à son équipage aux petits soins – le capitaine Ron et le cuisinier Nelson en particulier – mais aussi parce que ce catamaran offre de grands espaces de vie à ses 24 passagers. Quelques chiffres sur ce voilier : c’est un Mojito de 78 pieds de long (24 mètres), le mat fait 30 mètres de haut et la grand voile a une surface de 115m², le poids est de 70 tonnes…

Costa Rica, Mojito 78

un beau catamaran, avec un cockpit spacieux, un carré et une cuisine confortables sur le pont principal, 2 grandes zones de repos (avec des matelas pour le confort) sur le pont supérieur et des banquettes à l’avant. De quoi profiter confortablement des navigations au moteur, mais aussi d’observer ou de participer aux manœuvres à la voile quand le vent souffle !

Les clients à la barre

CabineNous avons trouvé les cabines plutôt grandes et surtout bien agencées. Des coffres sous le lit double permettent de ranger sacs, valises, etc…, une penderie et un placard pour les vêtements, des bordures tout autour pour les petits objets, livres, appareils photos. La salle d’eau est tout en un : lavabo avec douche et WC sur 2m², c’est plutôt confortable (plus grand que dans un camping-car). La climatisation tourne en fin de journée pour rafraichir l’atmosphère, nous ouvrons ensuite l’écoutille pour laisser la brise pénétrer dans la cabine. L’ambiance est tout de même un peu humide, il faut veiller à bien étendre dehors son linge mouillé. Renaud disait vrai dans sa chanson : « j’ai dormi dans les draps mouillés, la plaisance c’est le pied »… ça arrive quand un orage éclate en pleine nuit et qu’on oublie de vite fermer sa fenêtre !

La journée type débute à 8h avec le petit-déjeuner classique – thé, toast, beurre et confiture – agrémenté de jus et de fruits frais, d’omelettes ou de crêpes. Les plus matinaux peuvent bien sur se baigner ou partir en snorkeling dès le lever du jour vers 6h! Une visite à terre ou des activités nautiques occupent la matinée, suivie du déjeuner entre 12h30 et 14h au mouillage. L’après-midi commence par une navigation pour rejoindre le second lieu d’activité. En fin de journée, c’est le moment idéal pour une partie de pêche au large avant de rejoindre le mouillage à la nuit, vers 18h. Le début de soirée est consacrée au repos, à la lecture, à l’apéro… avant le diner pris à 20h.

Fish !La pêche n’était pas prévue au programme de notre croisière mais nous avons eu la chance d’avoir Ron pour capitaine. Il est passionné et ses cannes trainent dès que nous naviguons plus d’une heure. Il adore partager ses connaissances, prête son matériel avec plaisir et organise différents types de pêche : à la traine, à la palangre, au calamar, etc… L’excitation a gagné tous les passagers dès le premier jour et la prise d’un espadon voilier, aussitôt préparé en poisson cru par Nelson. Nous avons péché tous les jours – barracuda, bonite, thon jaune, vivaneau – et mangé du poisson ultra frais toute la semaine.

Publicités