Punta Suarez

Nous atteignons ce matin l’île d’Española, l’une des îles les plus ancienne de l’archipel, après une nuit très agitée ! Le spectacle de la baie donne envie  de descendre à terre.

Les paysages sont magnifiques : la baie avec son point break, le bush dense en train de reverdir puis la falaise d’où les albatros se jettent, mais pas au mois de février … mince il va falloir revenir !

Espanola - Punta Suarez

 

Nous avons une randonnée assez difficile au programme, ni longue, ni pentue mais le chemin est pavé de très gros galets et la chaleur est écrasante.

Chapeaux, lunettes et bouteilles d’eau obligatoire pour tous !

 

 

Le site est parfait pour observer les fous, qui élèvent leurs petits à cette période de l’année. Nous passons à moins de 2 mètres des oiseaux sans déclencher la moindre réaction de peur, c’est assez incroyable.

Il y a aussi dans le bush des oiseaux-moqueurs qui viennent mendier de l’eau. Certains touristes leur en donnent pour les photographier plus facilement et les mettent en danger puisqu’ils ne vont plus être capables de boire par eux-mêmes.

Nous avons la chance de voir un faucon des Galapagos. Je n’ai pas de preuve photographique, l’oiseau était loin, avec des branches au premier plan et la photo est floue.

 

Le débarcadère à Punta Suarez est aussi l’endroit idéal pour voir les iguanes « christmas », aux couleurs de Noël. Joli, non ?

 

 

 

 

Javier ajoute une session de snorkeling au programme pour rafraichir tout le monde, et ne fait pas les choses à moitié puisqu’il nous jette sur un haut fond, avec un jus énorme. Nous ferons 2 tours de manège en remontant sur les zodiacs : raies, requins, énormes thons, la routine quoi !

Voir les photos de cette matinée.

 

Publicités