Rice & Curry

La cuisine du Sri Lanka peut valoir un voyage à elle toute seule, avec l’expression Rice & Curry comme slogan. Cet île aux épices a une cuisine incroyable, dont le but est de se maintenir en bonne santé, un peu étonnant comme concept pour un français. De nombreux sri lankais sont d’ailleurs végétariens. Nous sommes allés de découvertes en surprises, parfois brulantes, sans jamais être incommodés. Le curry, ou plutôt les curries, sont partout, dès le petit-déjeuner : « Always the same, always different », car il y a de multiples assemblages d’épices, qui font autant de curries.
Le plein de recettes sur la chaine Show me the curry.

Nous avons pu apprécier le plat national, le Rice & Curry, dans les hôtels ou les restaurants : de véritables festins, composés de 6 à 8 petits plats au minimum. Voilà un exemple de menu : curry de poulet, curry de crevettes, daal de lentilles, pommes de terre épicées, coconut sambol (une pâte épicée) et bien sûr du riz blanc.

Mais je me suis aussi régalée avec la cuisine de rue : j’ai adoré les vaddai (beignets) de lentilles achetés dans le train et les hoppers dégustés comme en-cas entre 2 visites sur le marché de Nuwara Elya. Les hoppers sont des crêpes concaves à la farine de riz, fines et croustillantes, souvent garnies d’un œuf au plat.

Le dessert est le plus souvent composé de fruits frais. J’ai évidemment goûté le wattalappam, un pudding à base de lait de coco, d’œuf, de jaggery et de cardamome. C’est un plat tamoul, originaire du nord de l’île.
Le Kiribath pourrait être considéré comme un dessert par les occidentaux, car c’est un riz au lait de coco. Mais il n’est pas sucré, c’est en fait un plat de cérémonies religieuses – pour les mariages notamment – et c’est aussi la première nourriture solide des bébés. On nous en a offert dans une communauté tamoule de Nuwara Elya.

Si j’ai choisi le kotthu roti, un autre classique de la cuisine du Sri Lanka pour cet article, c’est que je viens de faire l’acquisition d’une plancha et que je vais enfin pouvoir tester la recette ! Le terme signifie « roti haché » en tamoul. Attention, « roti » est un faux ami, il s’agit d’un pain plat, que l’on mélange avec du curry de bœuf ou de poulet et des légumes. C’est un plat de rue, cuit sur une grande plaque en fer, haché et mélangé avec 2 spatules, et qui se déguste traditionnellement le soir.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 Gothamba roti (pain plat)
  • 5 cl d’huile d’arachide
  • 4 œufs
  • feuilles de curry (pas facile à trouver en Lorraine!)
  • 1 poireau émincé
  • 1 oignon émincé
  • piments verts selon votre capacité à les absorber sans effets secondaires !
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 2 tomates coupées grossièrement
  • 1 carotte râpée
  • 2 verres de curry de poulet ou de bœuf
  • 1 cuillère à soupe de pâte de curry

Recette :

On commence par faire les « rotis » en mélangeant :

  • 500 ml de farine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 250 ml d’eau

Faire une boule puis diviser en 8 petites boules, les laisser reposer 2h dans plat creux en les badigeonnant avec un peu d’huile.
Étaler et faire frire 1 minutes de chaque côté sur la surface de cuisson.
Les couper en fines lanières.

Voilà de quoi cela doit avoir l’air !

Préparer le reste des ingrédients, à proximité de votre surface de cuisson.

  1.  Huiler la surface de cuisson. A partir de maintenant, tout se passe sur cette plaque avec 2 spatules.
  2. Ajouter les feuilles de curry, le poireau, la carotte, l’oignon, les piments et l’ail, mélanger et cuire au moins 2 minutes.
  3. Ajouter la tomate, cuire 2 minutes puis mélanger.
  4. Casser les œufs sur les légumes et les brouiller.
  5. Ajouter le « roti »en lanières,la pâte de curry et  continuez à mélanger en coupant le « roti » avec les 2 spatules.
  6. Ajouter votre reste de curry et le mélanger à la mixture.
  7. Continuer à couper / mélanger jusqu’à ce que le mélange soit bien chaud.

Voilà maintenant une recette en vidéo pour apprécier le bruit caractéristique du Kotthu roti.

 Vous avez compris le principe, il faut avoir des « rotis », des œufs et un reste de curry, la suite est affaire de goût et d’assaisonnement !

Même si Internet déborde de sites et de vidéos de cuisine du Sri Lanka, je vous conseille ce livre  : « Rice & Curry – Sri Lankan Home Cooking« , de S.H. Fernando Jr, (ISBN 978-0-7818-1273-3). Le livres est intéressant et les recettes que j’ai essayées excellentes.

Publicités