En visite VIP au zoo d’Amnéville

Je  reviens du zoo d’Amnéville (2500 animaux de 360 espèces différentes sur 17 hectares paysagés et arborés) où j’ai passé 1h30 en compagnie d’un soigneur pour découvrir les coulisses d’un des plus beaux zoos français. Au programme : Orangs-Outans, gorilles des plaines et géladas. La visite VIP à 135€ comprend l’entrée au zoo pour la journée et la visite guidée avec le soigneur. Les 100€ sont intégralement versés à l’Association Jean-Marc Vichard pour la sauvegarde des gorilles des plaines. L’intérêt d’une telle visite est double à mon avis : accéder aux zones techniques du zoo pour découvrir le métier des soigneurs, profiter de vues incroyables sur les animaux et donc faire de belles photos (sans vitre ni grillage). Toutes les infos sur les visites VIP.

J’ai été très bien accueilli par Juan, qui m’a permis de mieux connaître le comportement des orangs-outans et des gorilles ainsi que l’organisation des programmes de conservation et le système d’échange d’animaux entre les grands zoos du monde. Chaque zoo a sa spécialité : parfois c’est la reproduction, comme c’est le cas ici avec les orangs-outans. Les gorilles mâles iront peut-être rejoindre des groupes reproducteurs le moment venu. Les transferts sont parfaitement organisés, notamment pour veiller à l’équilibre psychique des animaux. Leur soigneur part avec l’animal, reste le temps nécessaire à son acclimatation sur son nouveau lieu de vie et rentre à Amnéville quand le nouveau soigneur a été adopté. Tout le métier de soigneur tourne autour du bien-être animal : nourrissage, nettoyage des lieux de vie des animaux, création de jeux stimulants, aide aux soins apportés par le vétérinaire, observation des comportements et interactions entre les individus pour éviter les conflits sérieux. J’ai bien compris que Juan apprécie tout particulièrement le challenge qui est de se faire comprendre d’une autre espèce et de la comprendre.

Nous avons commencé avec la maison des orangs-outans : on nettoie les semelles des chaussures, on se lave les mains avant de commencer la préparation de petits en-cas destinés à stimuler les animaux (et aussi à leur faire plaisir) : Juan prépare 2 manchons en tissus remplis d’une cuillère à soupe de miel, glisse une branche et ses feuilles tendres à l’intérieur puis va les offrir aux 2 frères qui constituent un des groupes hébergés au zoo. Le second est une famille – un superbe mâle, sa femelle et un petit mignon, tout mignon… La nourriture des orangs-outans est constituée de légumes et de fruits, le miel est une gourmandise. Ils sont gourmands et utilisent la branche pour aller extraire le miel du manchon. ça ne va pas assez vite, l’un d’eux trempe le manchon dans l’eau de la cascade… le miel coule plus facilement ! Juan a de nombreuses anecdotes qui montrent que ces primates réfléchissent, arrivent à résoudre certains problèmes. Plus étonnant encore, ils se prêtent sans problème aux soins médicaux, aux piqûres par exemple. L’organisation est très précise pour gérer les 2 groupes, qui ne peuvent pas se rencontrer – le mâle dominant n’accepterait pas ses 2 cadets : chaque groupe passe une journée en extérieur alternativement, tous dorment à l’intérieur dans des « loges » vastes, confortablement aménagées, équipées de « jouets » car il est important d’occuper ces animaux intellectuellement. Pour s’occuper donc, ils jouent régulièrement  avec les loutres qui partagent leurs espaces : j’ai vu la femelle et une dizaine de loutre jouer à tirer sur une corde !

Nous enchaînons avec le nourrissage des 2 groupes de gorilles des plaines (des mâles uniquement) : au menu encore des légumes. Le point de vue est exceptionnel puisque nous grimpons sur le toit du bâtiment. Cela donne certes des photos en plongée mais aussi des portraits uniques.

Ces gorilles, tous nés en captivité, connaissent bien leurs noms et y répondent. Contrairement aux orangs-outans, les gorilles ont un accès libre à leur loge comme à l’extérieur, car ils ont parfois besoin de s’isoler de leurs congénères. Ils sont nourris mais grignotent également les arbustes de leur enclos extérieur, ce qui permet d’observer ce comportement tout à fait naturellement.

Les aménagements du  zoo pour les visiteurs sont spacieux et les baies vitrées permettent une bonne observation. D’autant que les gorilles se sentant bien viennent voir les visiteurs !

Se plonger dans leur regard du haut du toit a été une expérience émouvante. Ils connaissent bien les soigneurs et du coup, en tant que personne inconnue, m’observent avec curiosité ou méfiance selon les individus. Je suis frappée par leur expression, chacun a sa personnalité…c’est troublant. Le dos argenté Ya Kwanza est particulièrement impressionnant avec ses plus de 200 kilos mais surtout son regard farouche. Juan m’explique que c’est son arcade proéminente qui lui donne cet aspect.

Petit aperçu en vidéo du point de vue des visiteurs lors du nourrissage :

Nous finissons avec une visite pour distribuer de l’herbe fraîche aux géladas (une sorte de babouins qui vit en Ethiopie). Les géladas sont exclusivement végétariens mais leurs canines sont impressionnantes. Juan m’explique le fonctionnement de l’espèce dans la nature : 1 mâle dominant un harem de femelles et leurs petits, constamment harcelé par des groupes de mâles qui cherchent à lui prendre cette position enviable. Le zoo accueille 2 groupes de 3 individus, tous des mâles. Les contacts sont très hiérarchisés au sein du groupe que j’ai pu observer et très tendus avec le second groupe. La communication faciale est très fine, les vocalisent variées et sans équivoque dans le cas de l’agressivité. Juan manipule un des individus assez facilement, ce qui permet de vérifier l’état de santé et de soigner les morsures ! Le contact n’est pas comparable avec les grands singes mais tout aussi intéressant en termes d’observation du comportement.

Zoo Amnéville géladas

Super expérience donc et qui balaie certains clichés sur les zoos. Leur importance est majeure pour la conservation des espèces en danger. Je ferais volontiers une autre visite VIP dans le secteur des fauves… et puis je n’ai pas encore vu les nouveau spectacle Tigerworld !

Si les coulisses du zoo vous intéresse, suivez le blog : http://behindthezoo.com/ et la chaine YouTube.

Publicités