La cuisine de Zanzibar

La cuisine de Zanzibar reflète les influences diverses subies au fil de l’histoire – africaine bien sûr mais aussi arabe et surtout indienne. On déguste un curry indien, un riz pilau ou biriani, puis un sorbet à la noix de coco et enfin un café arabe parfumé au gingembre et à la cardamome accompagné de loukoums (appelé ici haluwa). Découvrez une recette à base de carottes !
Juste pour le fun, cette recette est « sportive » et comme l’indique le message d’introduction, c’est un dessert très sucré et très gras 🙂

Les périodes coloniales successives ont enrichi les îles avec l’importation des épices – clous de girofle, cardamome, gingembre et vanille notamment – mais aussi des céréales, des fruits et légumes comme le maïs, noix de cajou, ananas, avocat, goyave etc…
Les palmiers fournissent un ingrédient majeur : la noix de coco, qui se consomme sous de multiples formes. On boit l’eau des noix de coco vertes, on utilise l’huile pour la cuisson, on gratte la chair pour en faire de la crème ou du lait de coco.
L’agriculture est très présente dans les archipels de Zanzibar et Mafia. On y cultive maïs, millet, cassava, pommes de terre, patates douces mais aussi du riz. C’est surprenant quand on a en tête des images de rizières asiatiques, mais il pleut suffisamment et l’irrigation est efficace. Ce sont les femmes qui se chargent de cette culture. Enfin, même si l’élevage de boeufs, chèvres et poulets a une place importante (chaque famille a ses bêtes) les produits de la pêche sont très présents. Les pêcheurs sont nombreux et partent sur des dhows ou de simples barques : le poisson frais abonde, mais aussi la langouste, le poulpe et le calamar.

Kinasi lodge - Mafia island

Saucisse de type Perugine et calamar simplement grillé – Kinasi lodge

Les desserts sont principalement constitués de fruits tropicaux, dont la banane bien sûr, de crèmes et flans à base de noix de coco et de beignets.

Un bon point de départ pour découvrir les recettes incontournables est le site Zanzinet.
J’ai bien aimé aussi le blog http://www.swahilidelicacies.com de Sheika Agil et sa chaine Youtube pour les recettes en musique.

L’accompagnement traditionnel tanzanien, ugali, est consommé dans une moindre mesure à Zanzibar. Il accompagne les viandes et poissons en sauce. Réalisé avec de la farine de maïs ou de cassava  (tubercule de manioc), l’ugali ressemble à de la polenta en terme de consistance, mais sa couleur est blanche. On peut trouver la farine de manioc dans les épiceries africaines et sur internet.

Je ne peux pas m’empêcher de mentionner le Stoney Tangawizi car j’en ai bu pas mal pendant ce séjour à Zanzibar et Mafia. C’est une ginger beer non alcoolisée, fabriquée en Afrique australe et de l’est par Coca Cola. Tangawizi veut dire gingembre en swahili. Rien à voir avec le Canada Dry très doux que l’on trouve en Europe. On sent vraiment le gingembre, cela pique juste ce qu’il faut…j’adore !

Publicités