Drift diving

Les courants aux Maldives sont présents toute l’année : les courants océaniques, influencés par la direction des vents et les courants de marée qui dépendent de la hauteur d’eau. Les plongées dérivantes sont donc courantes dans les passes, où elles s’effectuent vers l’intérieur de l’atoll. Mais même à l’intérieur des atolls, il y a du courant et nous en avons fait l’expérience pendant notre séjour, qui coïncidait avec la pleine lune.

Un des bénéfices du courant pour le plongeur est qu’il concentre la faune marine à son point d’impact avec les thilas. Une fois ce point atteint, parfois en zigzagant de grotte en grotte sur la paroi comme à Fish head, il ne reste plus qu’à s’accrocher au récif et à profiter du défilé des requins, raies et autres poissons pélagiques. Doriane et Walter, les divemasters expérimentés de Kandolhu nous ont fait découvrir 2 spots de ce type lors de 2 matinées classiques : départ en bateau vers 8h30 pour 2 plongées successives, avec 1 heure d’intervalle, retour à Kandolhu vers 13h.

kudzonnyri2r1uvb6vxrla_thumb_9eab

Fish head est un spot plutôt célèbre et très fréquenté par les croisières de plongée.  C’est une aire marine protégée et le type même du thila, un grand récif isolé et aplati sur le haut. Il démarre à 50 mètres de profondeur et s’élève jusqu’à 10 mètres de la surface. Plusieurs grottes dans le récif permettent de se stabiliser à l’abri du courant et d’observer des requins gris de récif à la station de nettoyage.

Bathala Maaga Kanthila est plus confidentiel mais tout aussi intéressant. On plonge ici sur un éperon de 20 mètres de large sur 500 mètres de long, qui se détache du thila. La première partie de la plongée fût un peu physique car nous avons démarré sur le fond de sable à contre-courant. Nous y avons croisé 2 poissons Napoléon énormes, d’environ 1,50 mètres de long ! La suite fût moins fatiguant, courant dans le dos et remontant progressivement vers la surface. Nous voilà accroché au sommet du récif à regarder passer requins à pointes blanches et gris de récif !

30447553375_3074dc77ee_z

29841295344_d2e922e1af_z

En toute fin de plongée, nous avons eu la chance de croiser la route d’une raie manta solitaire. C’est toujours un moment de grâce de voir une telle créature évoluer à notre contact.
Walter collabore activement avec l’organisation Manta Trust, qui oeuvre à la conservation de ces créatures par la recherche et l’éducation. Le projet maldivien a 10 ans et la base de données des Maldives doit permettre d’estimer la population et de déterminer les comportements migratoires et de reproduction. Walter a permis d’identifier de nombreuses mantas en les photographiant, les taches qu’elles portent sous le ventre étant uniques. C’est ainsi qu’il nous a emprunté notre appareil photo ce jour là, contribuant aussi à notre petite vidéo pour la partie « sous le ventre » !

La plongée à Kandolhu avec Noovilu Sports peut aussi être plus tranquille sur le house-reef (déjà évoqué pour le snorkeling ). Les locaux, comme le bateau de plongée sont agréables, le matériel d’excellente qualité et les moniteurs Walter et Doriane aussi gentils que compétents. Ils terminent leur engagement à Kandolhu et vont démarrer un nouveau projet en Indonésie, aux îles Gilli.

Et bien sûr, retrouvez nos photos sur la galerie Flickr.

Publicités