Les courants à Komodo

Les mouvements massifs d’eau entre la Mer de Flores au nord et l’Océan Indien au sud sont l’une des raisons de la grande biodiversité de Komodo. Le Parc National de Komodo est pris en sandwich entre les 2 grandes îles de Sumbawa et Flores, qui bloquent les échanges nord-sud. Le détroit entre les 2 îles concentre donc ces mouvements océaniques, alimentant les récifs du parc en nutriments. C’est précisément ce qui attire les raies manta dans le parc. Les eaux sont chargées mais les rencontres inoubliables, comme ci-dessous sur le spot de Manta Alley au sud de Rinca.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_bae8UNADJUSTEDNONRAW_thumb_bb2e

Komodo subit  donc les courants océaniques, les courant côtiers résultants de la combinaison du vent, des vagues et de la topographie locale et  les courant de marée.
Ce sont ces derniers qui ont l’impact le plus fort sur les conditions de plongée. A l’est de Komodo, les fonds peu profonds et les petites îles créent des étranglements où le courant peut atteindre 4 noeuds, comme entre Komodo et Rinca dans la zone nommée Current City.
La surface de l’océan est impressionnante, le courant se lit à l’oeil nu et des tourbillons se créent.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b550

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b544

Avec une vitesse moyenne de 5 noeuds et un courant de 4 noeuds face, la navigation est lente et la patience de mise. On bouquine, on se prélasse sur le pont avec les potes. 🙂

En général, la marée montante résulte d’un mouvement d’eau vers le nord, et la marée descendante d’un mouvement vers le sud. Mais les nombreux facteurs (topographie, profondeur etc.) compliquent le tableau. Chaque site de plongée est affecté de façon différente, pas seulement par les courants latéraux mais aussi par des phénomènes verticaux (upwelling et courants descendants !).
Une bonne connaissance des spots est donc nécessaire pour plonger en toute sécurité, comme sur le spot de Batu Bolong.  Les guides zigzaguent le long de la paroi – d’un côté ou de l’autre selon la marée – pour éviter les zones de turbulences signalées sur la carte par le message « Hati Hati » – attention en bahasa Indonesia !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_af05

Les conditions changent très vite, il faut donc aussi être capable de s’adapter. Nous avions prévu une plongée dérivante sur le spot de Tatawa Besar qui s’est transformée en tranquille promenade sur le récif. Nos 2 plongées sur le spot de Shotgun ont été très différentes : léger courant pour la première et « surf » pour la seconde. La sensation est géniale, jusqu’à ce que la palanquée s’arrête. Là, il faut trouver un rocher assez gros pour s’accrocher ou se faire tout plat pour échapper au courant !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_bc6fUNADJUSTEDNONRAW_thumb_bc7d

 

 

Publicités