Sala lodges

Pour notre court-séjour à Siem Reap, nous avons choisi un petit hôtel de charme dans un quartier calme, constitué de maisons traditionnelles cambodgiennes. Sala Lodges évoque un village avec ses 12 maisons réparties dans un très joli jardin.

map-sala-lodges

Quand on traverse la campagne khmère, on remarque rapidement la beauté des maisons traditionnelles en bois, devenues rares cependant et remplacées par des maisons plus modernes. Anciennes ou modernes, les maisons khmères sont construites sur pilotis. On l’imagine bien pour les villages lacustres mais c’est vrai aussi dans la plaine. Dans la journée, les familles vivent sous la maison, y cuisinent et y prennent les repas, suspendant les hamacs pour la sieste. La raison est simple, il y fait plus frais !
Les rambardes de terrasse sont délicatement ciselées et les toits ont de multiples pans.

Nous avons séjourné dans la maison n°6, « Bram mouy » en cambodgien. C’était une maison de vendeur de poisson, aux larges baies, construite en 1958. Quand le propriétaire a pris sa retraite, il a vendu son affaire et sa maison pour en construire une plus moderne. C’est comme cela que la maison est arrivé au Sala Lodges en 2012.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b09c

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b0a7

Bien sûr, les maisons ont été transformées pour correspondre aux critères de confort des visiteurs, la climatisation a été installée et, même pour moi qui ne suis généralement pas adepte, cela s’est révélé indispensable. Si nous avons choisi la période la plus chaude et la plus humide pour ce séjour, c’était en toute connaissance de cause et parce cela collait avec notre croisière à Komodo et notre transit par Bangkok – et aussi parce que j’espérais éviter les foules sur les sites archéologiques. Nous nous attendions à avoir chaud, mais ce fût au-delà de ce que nous imaginions. Après plusieurs heures de visite, la sieste dans notre petite maison climatisée à 27° était véritablement salutaire !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b093

La piscine est magnifique, avec ses carreaux sombres, du vert au noir. Il faut pourtant se baigner dès le lever pour trouver un peu d’eau fraiche en surface. L’après-midi, la sensation est celle que l’on ressent dans un jacuzzi !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_b09f

Quelques mots sur la restauration : le petit-déjeuner est très agréable, à la carte. Je recommande le jus du jour, mélange diététique de fruits et légumes, correspondant à la couleur du jour à venir.
La tradition cambodgienne suit un calendrier à la fois lunaire et solaire pour les fêtes traditionnelles. Chaque jour de la semaine est placé sous le signe d’une planète et d’une couleur. Il était de tradition de s’habiller de cette couleur.

Deux lieux de restauration et 2 cartes sont à la disposition des hôtes, ainsi qu’un room-service. Les cartes proposent des plats cambodgiens, comme des classiques de la cuisine occidentale et de succulents desserts.
Sala Lodges est à 10 minutes de tuk-tuk du centre ville animé de Siem Reap et de ses nombreux restaurants. Il y a d’ailleurs toujours un tuk-tuk disponible dans la cour de la réception.

Nous avons trouvé au Sala Lodges le confort attendu et surtout un accueil attentif et chaleureux – comme en témoigne le verre de thé glacé et la serviette fraiche à chaque retour de visite. Vraiment une bonne adresse pour visiter Angkor !

 

Publicités