Linkwasha Camp

Nouveau départ pour l’Afrique, vers le Zimbabwe et le Parc National de Hwange.
Nous avons à nouveau fait le choix de Wilderness Safaris, pour leur engagement sans faille en faveur du monde sauvage, le respect de l’humain aussi et bien sûr la qualité de leurs prestations.

Hwange National Park est situé à l’ouest du pays. De l’autre côté de la frontière, c’est le Botswana. L’accès depuis l’aéroport de Victoria Falls est facile avec un Cessna de la compagnie Wilderness Air, qui atterrit dans la concession privée de Wilderness.
Parfois, pendant la saison des pluies, les vols sont supprimés à cause des conditions climatiques orageuses. Ce fut le cas pour nous et la situation a été bien gérée par Wilderness : nous avons passé une nuit au Victoria Falls Hotel, l’occasion de déguster un high tea et de profiter de la vue sur la gorge du Zambèze !

stale_thumb_c51f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_c5af

Nous avons pu rejoindre Hwange par la route le lendemain matin, en commençant par 2 heures de route jusqu’au Main camp où nous attendait notre guide pour la semaine, Livingstone. Il nous a fallu encore 3 heures de pistes sous la pluie pour arriver à Linkwasha.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_c463

La concession s’étend sur 52 300 hectares au sud-est du parc, aux portes de Ngamo Plain. La concession est en limite du secteur sud-est interdit au public. Les paysages sont assez proches de ceux du Kalahari tout proche : savanes et grandes plaines parsemées de petites dépressions plantées de palmiers.

IMG_0405

Crédit Wilderness Safaris

L’histoire de Hwange National Park commence au XIX ème siècle avec les chefs Ndebele qui utilisent cette zone peu propice à l’agriculture comme réserve de chasse. Les colons blancs continuent ensuite de massacrer la faune. En 1929, une prise de conscience conduit à la création d’une réserve, dont le premier gardien est Ted Davidson. Il installe des points d’eau artificiels pour attirer les grands troupeaux et aider la faune à surmonter les périodes de sécheresse. C’est un succès qui permet la création du parc national en 1950. Malgré les problèmes de gestion, Hwange est reconnu comme une des zones de faune sauvage les plus densément peuplées en Afrique australe.

Pour cette semaine de safari, notre choix s’est porté sur Linkwasha Camp, qui a été rénové en 2015. Ce camp est différent des camps de brousse traditionnels. L’architecture est moderne, la décoration très chic. Le camp a une vue imprenable sur un beau point d’eau qui attire de nombreux animaux – gnous, impalas, antilopes ou élans.

Le mois de mars correspond à l’été en Afrique australe et donc à la saison des pluies, nommée « Green season ». C’est une saison plutôt creuse en termes de fréquentation touristique. En effet, l’eau étant disponible partout, les grandes hardes d’éléphants ou de buffles se dispersent dans les forêts. Mais les paysages sont alors luxuriants, l’eau est abondante et les points d’eau plus nombreux. Nous n’avons jamais été plus de 8 invités au camp et passé un ou deux journées seuls avec le staff, de fait nous nous sommes sentis comme à la maison, membres de la Linkwasha Family.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_c9f2

La vie sauvage reste abondante et les paysages sont magnifiques. C’est aussi la saison des bébés ! La saison verte est également propice à l’observation des oiseaux, notamment des migrateurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dépaysement a été total et le repos assuré, d’autant que nous sommes ici dans une « zone blanche » : pas de TV, ni téléphone (hormis le téléphone satellite d’urgence), ni Wifi!

Publicités