Poisson à la tahitienne

C’est LA recette emblématique de Polynésie Française ! Nous avons testé et apprécié à de multiples reprises mais c’est sans doute à Fakarava que nous avons dégusté le top du poisson cru au lait de coco. La cuisinière du snack du Requin Dormeur le prépare au dans le respect de la tradition locale. Il a même été élu meilleur poisson cru de Polynésie dans le magazine de voyage National Géo.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f1c0

La recette est simple mais le poisson doit être ultra frais.
Pour 4 personnes : 1 kg de thon rouge (dose polynésienne !), de l’ail, quelques citrons verts, du coco râpé (ou à défaut du lait de coco, 2 carottes, 2 tomates, 1 poivron, des oignons verts.

  • Découper le poisson en petits dés puis le rincer dans de l’eau de mer (ou de l’eau salée).
    Le laisser tremper 1/2 heure dans de l’eau salée au frigo avec de l’ail écrasé.
    Râper les carottes, hacher les tomates, le poivron et les oignons.
  • Egoutter les morceaux de poisson, les placer dans un saladier.
    Presser les citrons verts dans le saladier et laisser « cuire » pendant 5 minutes avant de retirer les dés de poissons.
  • Mettre la chair de coco rapée dans un torchon et presser pour en extraire le lait de coco (ou utiliser votre lait de coco en boite).
    Ajouter sel, poivre et une pointe de vinaigre.
    Verser l’assaisonnement sur le poisson.
    Incorporer les légumes… dégustez avec une salade et du riz blanc !

Autre découverte culinaire : le tartare de thon rouge. J’ai apprécié la recette sucré-salé du Relais de la Maroto à Tahiti. Le poisson est agrémenté de fruits et assaisonné avec du vinaigre balsamique, servi avec une salade et du riz blanc.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_322a

Pour terminer avec cette trilogie polynésienne, il me faut parler du carpaccio ou sashimi de thon rouge : les assaisonnements varient mais le goût et la texture du poisson sont incomparables.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f1bf

Vous l’avez compris, on mange beaucoup de poissons et de fruits de mer en Polynésie, en particulier dans les tuamotus. Carangue, poisson-perroquet, saumon des dieux et mahi-mahi ont été au menu, toujours peu cuits par rapport à nos habitudes, surprenant mais délicieux.  Les recettes sont variées et c’est à Rangiroa, Chez Joséphine, au restaurant du Dauphin Gourmand que nous en avons eu la meilleure démonstration : koriri en carpaccio, curry de mahi-mahi, lasagne de poisson aux courgettes, flan de poisson en sauce tomate et basilic, perroquet sauce vanille.

En accompagnement, le riz est bien souvent présent comme la salade de chou ou de carottes. Nous avons apprécié le gratin de patate douce et fafa (feuilles de taro qui ressemble à nos épinards) : la patate douce est ici de couleur jaune et a un goût différent. La purée de fei (banane plantain) est plus que nourrissante !

Les snacks proposent des sandwiches et burgers mais aussi des poissons grillés et des plats de crevettes : sautées ou panées par exemple.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f0b3UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f148

Parlons un peu des desserts. Ne manquez pas les glaces et sorbets locaux : vanille de Tahaa, mangue et corossol furent mes préférés mais le parfum tiare est étonnant.
Séverine nous a régalé avec le gâteau à l’ananas, la tarte à la papaye, le flan coco et la tarte au citron vert des Marquises.

Nous nous sommes régalés et avons arrosé ces plats avec l’incontournable bière locale !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_f0f9

 

Publicités